Tout sur la lumière bleue

A l’époque où nous passons toujours plus de temps sur les écrans, nous avons tous déjà entendu parler de la lumière bleue, que cela soit dans des messages de préventions ou lorsque vous vous rendez chez l’opticien pour acheter des lunettes. Grâce à la société de consommation dans laquelle nous vivons, nous sommes également tous entrés en son contact dès notre plus jeune âge sans avoir conscience que cela peut être un fléau pour notre santé.

À part cela, qu’est ce qu’est la lumière bleue? Est-ce dangereux? Quels en sont les impacts.

Dans cet article, nous allons tout vous expliquer à son sujet de sorte que vous pourrez vous en protéger au mieux.

Sans plus tarder, commençons.

La lumière bleue, qu’est-ce que c’est?

La lumière bleue est une lumière naturelle répandue dans notre environnement. Cette lumière est générée par les écrans électroniques, que cela soit les ordinateurs, les téléphones, la télévision et même les ampoules à LED. Elle est enfaite une partie du spectre de lumière composé de particules électromagnétiques, d’ondes. En effet, le spectre de lumière que peut percevoir l’être humain est composé de différentes bandes de couleurs différentes, chacune générant des ondes.

D’où provient la lumière bleue?

Comme expliqué en introduction, la lumière bleue provient généralement des objets électroniques émettant de la lumière mais également par le soleil à l’extérieur, ce qui explique pourquoi le ciel est bleu (la lumière du soleil entre en collision avec des molécules d’air et cela génère ce bleu plus ou moins clair). Cette lumière naturelle nous est plutôt bénéfique. En effet, elle agit sur notre organisme (cycle circadien) nous permettant d’être plus alerte, plus concentré, et contribue fortement à notre bonne humeur et notre bien-être général. Ce qui explique également pourquoi nous avons un “coup de blouse” lorsque la grisaille se manifeste en hiver. Nous sommes donc de moins bonne humeur en hiver, car moins de beau temps et donc moins de lumière bleue alors que cette dernière contribue directement sur notre santé émotionnelle, mentale et immunitaire.

La lumière bleue qui est nocive pour nous provient des écrans de télévisions, téléphones, ampoules LED et autres objets électroniques avec lumière artificielle et fluorescente..

Les risques pour la santé et comment agit-elle sur cette dernière

Contrairement à la lumière provenant du soleil, la lumière bleue artificielle provenant des écrans possède de nombreux effets néfastes sur la santé des utilisateurs surexposés. Ce qui représente tout de même la grande majorité de la population.

Mais comment cette dernière agit-elle sur notre organisme? Tout d’abord il faut savoir que notre œil va percevoir cette lumière. Une partie de la lumière bleue va être filtrée par le cristallin. La partie non filtrée va accéder plus profondément dans notre œil pour toucher la partie centrale de la rétine, plus communément appelée la macula. C’est cette dernière qui va récolter la grande majorité des informations  perçues par l’oeil. Le problème est le suivant, la lumière bleue émet une énergie plus forte que les autres couleurs, ce qui va provoquer un scintillement, un éblouissement dans l’oeil qui va être néfaste car ce dernier va causer des dommages sur le long terme comme baisser l’acuité de l’oeil et le contraste visuel. C’est aussi comme ça que l’on abîme notre rétine en causant un vieillissement prématurée de cette dernière. Bien entendu les premiers signaux bénins sont la fatigue oculaire, les picotement et les larmoiements après un long moment passé sur les écrans d’ordinateur ou de téléphone tout au long de la journée. Cela sans compter les autres symptômes étant les yeux rouges, migraines ophtalmiques, trouble du sommeil, trouble de l’humeur,

Mais en plus de cela, comme nous l’avions expliqué ci-dessus, la lumière bleue aura un impact sur tout notre organisme et notamment nos hormones. Le fait d’y être exposé tard dans la soirée et la nuit risque de ralentir la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, ce qui risque de perturber la qualité du sommeil profond et donc de causer un manque de sommeil, difficulté de régénération et récupération du corps, métabolisme et système immunitaire affaiblie, moins bonne humeur et plus encore.

Conseils pour limiter les dégâts de la lumière bleue

Quelles sont les solutions qui s’offrent à nous pour diminuer les dégâts causés par la surexposition à la lumière bleue? Comment pouvons-nous éviter la lumière bleue? Voici une panoplie de conseils qu’il est possible d’appliquer relativement facilement.

Le premier conseil que nous pouvons vous donner serait de limiter un maximum le temps passé devant des écrans et les autres lumières artificielles.

Bien sûr vous pouvez sans autre porter des lunettes avec une protection anti-lumière bleue (composées d’une protection anti UV400). Faites-le à chaque fois que vous passez une période relativement longue sur un écran quelconque, pour le travail par exemple. Cela permettra également de réduire la fatigue oculaire.

En complément des lunettes, il peut être intéressant d’investir dans un petit logiciel qui modifiera de façon optimale la luminosité de votre écran d’ordinateur en fonction de la luminosité de la journée et de la pièce. Sinon, vous pouvez toujours régler la luminosité vous-même. En plus de cela, il serait bien de se tenir bien en face de son écran et à une distance d’une longueur de bras (au moins 60 centimètres).

N’hésitez pas à faire des pauses de 5-10 minutes entre vos séances sur un écran. N’hésitez pas à nettoyer au moins une ou deux fois par mois vos écrans et en particulier l’écran de votre ordinateur. Petite astuce pour limiter la fatigue oculaire serait d’augmenter la résolution de l’écran sur Word ou vos autres outils.

Faites une petite gymnastique oculaire en clignant des yeux et en les faisant regarder de haut en bas, de droite à gauche. Cela permettra d’éviter la sécheresse oculaire.

Nous vous remercions pour avoir lu cet article, en espérant qu’il vous aura sensibilisé et donné quelques astuces qui feront la différence dans votre quotidien. Pour plus d’informations sur la lumière bleue, nous vous invitons à consulter sa page Wikipédia ici